Dans le cadre des célébrations de la Fête nationale 2018, dont le thème était Québec, histoire de héros, le comité organisateur de l'événement «La Magie Bleue» a répertorié les héros de la municipalité de Saint-Irénée. Il s'agit de personnes et de familles qui ont, à leur manière, marqué la communauté.

Merci à madame Jocelyne Gingras et monsieur Jean-Claude Verreault qui ont effectué les recherches et composé les textes.

 

Les héros de Saint-Irénée :

Adolphe-Basile Routhier 1839-1920

A composé les paroles de Ô Canada en 1880! Le juge Routhier a passé ses étés à Saint-Irénée pendant plus de vingt ans. Il y a fait construire la résidence Hauterive.

 

Serge Bouchard

La Ferme La Côte des Bouleaux de Saint- Irénée certifiée biologique en 2014 par Ecocert Canada est incontestablement l’endroit où goûter les meilleures tomates au monde. Sa production de 7,000 livres de tomates de serre sont vendues en Charlevoix. On y élève aussi des veaux d’embouche.

 

Famille Boudreault

Depuis plusieurs générations, cette famille de meneurs s’est impliquée à la paroisse et à la municipalité de Saint-Irénée.  Quelques hommes et femmes de ce clan y ont laissé une marque significative.

 

Janet Casey

Initiatrice de la reconnaissance de la Jetée des Capelans et de la Plage de Saint-Irénée comme Site patrimonial.  Responsable du dossier MADA Saint-Irénée (Municipalité Amie des aînés). Farfadet de l’entretien de la Jetée tout au long de l’été. Locomotive de l’embellissement du nouveau développement! Et plus...

 

Gérald Cayer

Discret, observateur, perspicace, fidèle, tenace, passionné il a trois grands amours: sa famille, sa paroisse et Irving. Il a mis sa personnalité, son intelligent ses compétences à leur service.  De Baie-Saint-Paul à Saint-Siméon, il était M. Irving. On le prénomme encore ainsi. À Saint-Irénée, les paroissiens lui sont reconnaissants de la multitude de services rendus avec la gratuité de son coeur.

 

Odile Comeau

Première femme mairesse de Saint-Irénée: dynamisme, écoute, partage des dossiers, patience, climat de confiance, transparence, vaste expérience et compétences au service de la population de Saint-Irénée facilitent son leadership.

 

Jeannot Duguay

Artisan Forgeron de l’Idée Forgée, soudeur, artiste jusqu’au bout des doigts, charmant, comédien dans le film « Charlevoix à travers les saisons » avec sa femme Monique Dufour. Joueur de guitare, il fait plaisir à entendre. A travaillé 23 ans sur les bateaux Desgagnés. A enseigné aux jeunes le taekwondo, le Karaté, entre autres, pour les inciter à l’activité physique.

 

Rodolphe Forget 1861-1919

Grand financier de Montréal et instigateur du chemin de  fer qui relie La Malbaie et Québec en 1901. Député conservateur de1904 à 1917 la famille s’installe à Gil’Mont sur les plateaux de Saint-Irénée.  Il participe à la construction du quai de Saint- Irénée.  En 1912, il est fait chevalier de Saint-Michel et de Saint-Georges par le roi Georges V, ce qui lui vaut le titre de Sir.  En 1923, un buste en bronze en son hommage fut sculpté et installé à l’entrée du Domaine Gil’Mont à Saint-Irénée.

 

Thérèse Forget Casgrain

Fille de Sir Rodolphe Forget, a vécu ses étés de jeunesse à Saint-Irénée-les-Bains. Remporte son plus grand combat en 1940 après 20 ans d’efforts: les femmes obtiennent le droit de vote aux élections provinciales. Première femme chef d’un parti dans l’histoire. Militante féministe et députée au fédéral, s’est battue auprès  de Marie Gérin-Lajoie pour les droits des femmes. Engagement social remarquable.

 

Famille Gauthier

Famille agricole de l’année 2016 au Québec en marge du 92e congrès de l’UPA. Une fierté pour toute la région!

 

Denise Gauthier

Deuxième femme postière à Saint-Irénée. Elle fut notre maître poste très appréciée de tous de 1980 à 2006. 

 

Ginette Gauthier 

40 ans de fidèle implication au Domaine Forget.  Elle y a exercé les  tâches reliées aux rôles de secrétaire et de comptable.  Directrice générale depuis 1993 et instigatrice d’une école de  musique de renommée internationale. Première personne et première femme à être engagée à temps plein au Domaine Forget.  A reçu l’insigne de chevalier de l’ordre des arts et des lettres du gouvernement français.

 

Isidore Gauthier et Sarah Girard

Habitants typiques de l’époque: Isidore est cultivateur et soigne les animaux. À l’occasion, il chasse le renard, le loup-cervier et le vison. Il vend ses produits à Québec et achète les vêtements de sa femme et de ses enfants  ainsi que les fournitures nécessaires à l’entretien de la maison.  Sarah prend soin des enfants, fait l’entretien de la maison, les repas, le reprisage, la confection des vêtements, la cuisson du pain, la fabrication du beurre, la traite des vaches, le filage de la laine et du lin, le tissage de la flanelle et de l’étoffe du pays...

 

Josée Gervais

Habitante de Saint-Irénée, cette grande entrepreneure a créé le Pain d’exclamation, une formidable entreprise artisanale qui a pignon sur rue à La Malbaie depuis plus de 15 ans.

 

Denis Perreault

Initiateur de La Magie Bleue une grande fête en l’honneur de la Fête nationale du Québec pour la population de Saint-Irénée et des environs, le 24 juin 2018. La Magie Bleue se veut un nom rassembleur évoquant la Magie de l’eau, du fleuve et le bleue rappelant la couleur de l’eau et celle  du drapeau du Québec. La Magie Bleue, une première de plusieurs autres fêtes?

 

David Savard-Gagnon

Athlète olympique, enseignant d’éducation physique à Saint-Irénée et Baie-Saint-Paul depuis 12 ans. Il inspire les jeunes et les motive à bouger. Premier Québécois à remporter le marathon de Montréal en 2013. A obtenu la seconde position au marathon de Longueuil en mai 2018. Figure de proue à l’école de Saint-Irénée.

 

Louis Simard l’Aveugle

Louis l’Aveugle fut baptisé à Saint-Irénée le 23 juin 1851. Son violon sous le bras, il était attendu à chaque année autour du 26 juillet pour son « grand nettoyage annuel » spirituel. Les enfants le faisaient chanter Pyrame et Thisbé, longue complainte des amants malheureux de Babylone. Louis l’Aveugle était aimé comme les Mille et une Nuits. Il était généreux de ses contes, fables, chansons, complaintes dictées et calembredaines. Marius Barbeau a fait l’éloge de Louis l’Aveugle de Saint-Irénée entre autres, à la Société Royale du Canada en 1917.

 

Laëtitia Trudel Tremblay

Première présidente en 1938 du Cercle de Fermières de Saint-Irénée.

 

Familles souches de Saint-Irénée

Audet, Bouchard, Boudreault, Duchesne, Duguay, Fortin, Gauthier, Girard, Harvey, Jean, Lajoie, Lavoie, Néron, Perron, Pilote, Tremblay, Trudel

 

Quelques Peintres de Saint- Irénée, d’hier à aujourd’hui

Pierre Legault, Juan Cristobal, Marc Deblois, Denise Bédard, Rémi Clark, St- Gilles, Yves Downing, Eddy Dion...

 

Les Croix du Village

  • Croix d’Adjénor Gauthier, rang Saint-Pierre fabriquée par Omer Gauthier en 1940;
  • Croix Ferme Trudel, rang Terrebonne, érigée en 1952 par Euclide et Alfred Gauthier, restaurée en 2012 par Gabriel Jean;
  • Croix Maurice Gauthier, chemin des Bains, érigée en 1988 par son propriétaire;
  • Croix Jean-Pierre Fortin, rang Saint-Antoine, refaite en 1982 par M. Fortin en remplacement d’une vieille croix datant de 1910.